La première intrigue du forum sera mise en place ce soir !!!

Partagez | 
 

 Dans la nuit, les ombres se camouflent [Pv: Mackenzie ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Camelle Elwhang
Scénariste à l'essai
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 09/04/2011
Disponibilité Topics : Pas de place pour toi :D
Célébrité sur l'avatar : Hilary Duff

MessageSujet: Dans la nuit, les ombres se camouflent [Pv: Mackenzie ♥]   Dim 10 Juil - 20:56

Un. Deux. Trois. Détruis-moi Quatre. Cinq. Stop. Je ne peux plus. Elle me fait mal. Ma tête. J'explose de l'intérieur. Je dois me réveiller, sortir de ces méandres de l'âme. Et ce rêve. Elle s'amusait, me faisant suer à grosses gouttes. Pourquoi n'arrivais-je pas à me lever, ouvrir les yeux... Elle me susurrait des mots, des calomnies, de vils mensonges. Ne pas l'écouter devenait difficile face à sa voix suave qui résonnait dans ma boite crânienne. Et puis cette enfant... Maigre, blafarde. Elle n'avait que la peau sur les os, les jours creuses, perdait ses cheveux, devenus rares. Elle était dans une pièce. Grise, simple. Un chambre certainement. Un petit lit au matelas crasseux m'indiquait que s'en était bien une. La scène était à la limite du morbide. Dans la petite pièce, rien de personnel. Une petite table d'appoint où une batterie de médicaments étaient déposés. Des boites vides, des comprimés sans boite, ça et là, quelques cafards courant non loin. Un miroir, brisé. La jeune fille, elle, était assise sur le sol, tenant ses genoux dans ses bras si frêles, si squelettiques... Sa peau devenait translucide à certain endroit. Son visage, lui, était creux. Deux yeux gris encadrés de grandes cernes, humides de larmes regardaient par la fenêtre du building. En bas, des voitures, des gens, des lumières accentués le faible lien qui tenait la fillette en vie. Portant, des chuchotis se firent entendre. Elle pleura de plus belle. Cette petite voix... Sensuelle, distincte, manipulatrice, traitresse, menteuse... Julie. Co-comment étais-ce possible?
Je me réveillais, en sursaut, trempée. Mais Elle n'arrêtais pas pour autant. Elle voulait mon corps. Voilà déjà une journée que je luttais. Je ne voulais pas qu'elle s'empare de mon être, je ne voulais pas être sa poupée. Je me levais de mon canapé difficilement. La tête dans les mains, me prenant des murs. Pourquoi ça fait toujours aussi mal et pourtant une fois la transformation opérée, c'était si délectable. Je m'arrêtais aux toilettes, vomissant mon dernier repas, certes pas très riche mais suffisant. Titubant, me forçant à ne pas lui céder la place, je rejoignit ma salle de bain, faisant immédiatement couler l'eau. Une bonne douche. Peut être se lasserai-t-elle ? Je me déshabillais, laissant ma peau à nue, aucun rempart face à la chose qui grouillait en elle. Le liquide coula le long de son corps, douce caresse. Je me vidais de tout, pourtant, la voix dans ma tête grandissait toujours. Lorsque je mis un pied dehors, je m'appuyais sur mon lavabo, baissant la tête instantanément, fermant les yeux. J'avais encore perdue, elle prendrait mon corps dans quelques secondes...

Black out

Enfin... L'air libre. Elle me laissait enfin sortir. J'allais pouvoir faire vivre cette petite qui est si naïve et si fragile... Je relevais la tête. Pitoyable. Je me maquillais, séchant mes cheveux par la suite. Elle était vraiment belle si elle s'apprêtait un peu plus. Elle avait beau être une artiste, cela ne l'empêchais en rien de faire quelques efforts. Je sortais de la salle de bain, encore humide de la douche qu'elle, que j'avais pris. Nue comme un ver dans l'appartement, je cherchais quelques affaires potable pour sortir. Tiens, d'ailleurs qu'elle heure était-il ? Je me penchais vers le radio réveille. Il affichait 3h30. Pas si tard que ça, pas encore trop tôt. La nuit ne faisait su débuter pour moi. En farfouillant dans le bazar ambiant, je dénichée une jolie robe, tout ce qu'il y a de plus classique, avec une paire de talons. J'enfilais le tout assez vite, prenant du temps à me recoiffer. J'attrapai mes clefs au vol et sortit de mon appartement, laissant le cauchemar et son âme derrière moi. Dehors, il n'y avait quasiment personne, excepté quelques femmes attendant le bus... Ou quelqu'un d'autre. Enfin bref, ça les regardait. Je marchais d'un bon pas. L'air était assez frais, mais je ne m'en plaignais pas. Cela faisait du bien. J'allais faire tout ce que Camelle ne savait pas faire. Vivre tout simplement. Elle se cachait derrière ses dessins. Elle se morfondait. Après tout, elle n'avait jamais rien fait pour elle même... Elle me laissait toujours le sale boulot.
Voilà quelques minutes que j'avançais. Mais allais-je ? Je ne savais pas... Le ciel était étrangement bien dégagé, laissant apparaitre la lune, ronde et si belle. Les étoiles formaient sa parure, brillant de million d'éclats. J'arrivais devant un cinéma. L'enseigne clignotait faiblement, certaines ampoules avaient grillés. Je m'arrêtais. Bizarrement, je me sentais bizarre. Un étrange sentiment emplit mon être. Je me sentais épié. Sur l'asphalte froid, je n'avais encore entendu aucun pas. Qui etait-ce ?

'-Il y a quelqu'un ?'

Quatre jeunes gens apparurent dans la rue. Il s'approchaient de moi. Que voulaient-ils ? C'était peut être le moment de me sauver en courant... En courant avec des talons... Ouais, ce n'était effectivement pas une bonne idée. Quelqu'un ? Hého! J'ai un problème! Pourvu que quelqu'un vienne, maintenant, dans cette rue. Les choses paraissent mal tourner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dans la nuit, les ombres se camouflent [Pv: Mackenzie ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une mélodie dans la nuit [LIBRE]
» « L'hiver s'installe doucement dans la nuit, la neige est reine, à son tour. » - Panthère des Neiges.
» Une ombre dans la nuit [ Ne pas répondre, merci. ]
» Dans la nuit, les ombres se confondent.
» Un carosse dans la nuit [PV]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
InteRace ! :: San Francisco :: Civic Center :: Cinema-