AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La première intrigue du forum sera mise en place ce soir !!!

Partagez | 
 

 Une rencontre qui a du mordant. [PV Mack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lexi Stuart

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 24
Disponibilité Topics : Disponible à 95%
Célébrité sur l'avatar : Natalie Portman

MessageSujet: Une rencontre qui a du mordant. [PV Mack]   Dim 10 Juil - 16:13

Il était 19h30, l'heure de rentrer chez moi. A défaut de l'être physiquement, j'étais moralement épuisée. Je venais seulement de finir mon travail. J'avais passé toute la journée à poser pour des magazines dont je ne rappelais déjà plus, pour des publicités dont les vêtements ne me plaisaient pas... La seule qui m'avait séduite avait été une pub pour une voiture de luxe. J'adorais conduire, et j'aimais les voitures, surtout les plus chères. Moi, matérialiste? Nooooooooooon. Ou alors juste un peu. Aujourd'hui j'avais du repousser les avances, si peu discrètes, d'un des photographes: en fait il avait carrément proposé qu'on se prenne "un peu de bon temps" pendant une heure ou deux dans les toilettes de l'endroit où je me trouvais alors. L'homme, un maigrichon à la voix déjà peu virile, pouvait maintenant se faire embaucher à l'église comme enfant de chœur, ou en tant que castrat. Ce type m'avait vraiment énervée, mais il fallait que je me calme. Je DEVAIS me calmer, sinon cela pouvait devenir très dangereux, et pas uniquement car cela exacerbait ma soif. Je sortis du bâtiment, pris ma voiture -aujourd'hui c'était le tour de la voiture de mes rêves, l'audi RSQ. Parvenue chez moi je la garais puis pénétrais dans le hall de mon manoir. Mon chat, Salem, vint aussitôt se blottir contre moi en ronronnant. Je l'avais appelé ainsi par ironie en l'honneur de la ville où les sorcières étaient brûlées vu que c'était un chat noir, avec une simple tache blanche en forme de losange sur le front. J'avais fait de Salem un vampire dès l'instant où je l'avais eu, donc dès ses trois mois, ainsi il resterait éternellement un chaton. Je le pris dans mes bras et il vient se nicher contre moi, puis je sentis ses petits crocs se planter dans ma gorge et aspirer mon sang. Quand il eut fini, je le reposais et me rendais au rotenburo, une sorte de bain thermal japonais que j'avais fait installer près de ma chambre. J'adorais mélanger les styles: ma chambre était indienne, le salon marocain, la terrasse exotique, etc...


Quand je sortis du rotenburo il était 21 heure. Je m'adressais alors à Lana:

*Lana, ce soir je te laisse sortir jusqu'à minuit.* Un long cri de joie me répondit, puis j'eus la sensation que des bras virtuels me faisaient un câlin mental. Très bizarre. Mais ce n'était pas désagréable. C'était dans ces moments que je retrouvais l'ancienne complicité que j'avais avec Lana, et je les adorais. Elle tint quand-même à vérifier quelques points: *Et tu me laisseras faire ce que je veux? Absolument tout? Jusqu'à minuit et pas avant?* Je la rassurai sur ce point et lui laissai prendre ma place. Elle choisit des vêtements très osés (une mini jupe en cuir, un haut blanc assez décolleté, des bas en résilles et des chaussures plateformes noires.

Lana se rendit ensuite au Mack's bar. C'était la première fois que nous y allions. J'aimais tout de suite cet endroit assez classe mais chaleureux. Jusqu'à minuit je me plongeais dans une sorte de veille, laissant Lana se déhancher sur la piste de danse, draguer des hommes, en entraîner un dans un hôtel près du bar... Puis je retournais dans le bar, de ma propre volonté cette fois. Lana était contente et ne tentait pas d'interférer. Je m'assis au bar et commandait un mojito. Si je ne crachais pas sur l'alcool pur, je préférais largement les cocktails, et par-dessus tout les mojitos. L'alcool aidait à faire disparaître tous les souvenirs que je percevais. Dès que je rentrais dans un endroit bondés, toutes les pensées, tous les souvenirs des gens présents affluaient dans mon esprit. Je finis mon verre puis en demandais un autre à la femme qui se tenait derrière le comptoir. Pendant qu'elle me composait mon cocktail, je la détaillais. Elle était brune, mince, les cheveux longs, bruns et ondulés. Elle ne portait qu'un jean et un débardeur tout simples mais elle était belle et elle le savait. Ses souvenirs pénétraient dans ma conscience: L'abandon de son père, la pauvreté, un job de serveuse, des problèmes avec son péché de luxure, des conquêtes par centaines, la mort de sa mère, la découverte de son pouvoir... Mackenzie -puisque apparemment tel était son nom- était donc une enchanteresse... Je vis aussi que Mackenzie avait rencontré un vampire, une femme du nom de Melissandre, ce qui l"avait traumatisée. Je pris la parole sans vraiment l'avoir prémédité.

"Je comprends, ça peut être choquant de se faire mordre."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mackenzie Viler
Fondatrice
avatar

Messages : 951
Date d'inscription : 28/03/2011
Disponibilité Topics : Indisponible car déjà 4/4 en cours.
Célébrité sur l'avatar : Famke Janssen

MessageSujet: Re: Une rencontre qui a du mordant. [PV Mack]   Mer 13 Juil - 9:20

Après plus de deux semaines d'absence, je devais me remettre au travail. Négliger mon travail n'était pas dans mes habitudes, même si ma vie était franchement perturbée. J'avais déjà fait face à beaucoup de choses et essentiellement la mort. Bizarrement, je n'étais pas revenue plus forte que jamais, au contraire j'étais très faible. Alanna avait réussi à me soigner même si j'avais tout misé sur mes potions. Le monde dans lequel nous vivions me faisait peur... Rien ne m'avait atteinte jusqu'à aujourd'hui, mis à part ce péché qui avait tendance à s'imposer à n'importe quel moment, je venais d'atteindre une nouvelle étape de ma vie que j'avais bien du mal à passer. Je m'étais fait mordre par une horrible vampire dont je ne connais même pas le nom.

Bien m'habiller n'était pas une priorité pour moi, alors machinalement je pris les premiers vêtements qui me tombaient à l'oeil : un jean et un débardeur blanc. J'enfilais le tout sans réfléchir, ajoutant à ma gueule fatiguée un maquillage léger et sans avantage. Je pris une veste et claqua la porte de ma maison délabrée. Mon étreinte avec Emerys avait laissé des traces. Je n'avais pas eu le temps de faire réparer les différentes pièces qui furent les témoins de nos sentiments. La colère de mon ami était toujours présente et mes envies de sexe se devinaient sur les murs de ma propriété. Nous avions tout défoncé... Je ne pensais pas que faire l'amour pouvait amener à tout détruire même si j'avais déjà vécu ce genre d’éteindre. J'avais découvert là un Emerys adulte et complètement mûr. A croire que la violence pouvait nous offrir une jouissance bien plus importante que tous les sentiments amoureux du monde. Je doutais de tout ça... Je m'étais tant persuadée qu'Emerys n'était qu'un petit branleur de première classe. Il était surtout très attentif... et je n'avais rien vu venir...

Je me sentais idiote face au monde qui m’entoure et qui tourne autour de moi. Je me faisais des mauvais films sur les bons et soutenais les microbes. J’avais de quoi avoir honte finalement, mais le pire c’est que j’avais maintenant peur de laisser entrer des clients dans mon bar. J’avais peur de me laisser envahir alors que j’avais toujours été une femme forte.

Toutefois, j’avais repris le boulot. Il le fallait car je ne pouvais pas laisser le bar. Mes employés avaient besoin de moi pour faire tourner la boutique et c’était normal ! J’avais de quoi réussir dans la vie car j’avais une clientèle fidèle. L’argent n’était pas ma motivation même si cela restait important. Alors je repris difficilement le chemin du travail sans me poser de questions. J’avais la motivation pour créer de nouvelles choses et surtout de nouvelles potions. Le problème c’est que les plantes devenaient rares ! Il fallait que je me fasse une petite virée en pleine nature, ça m’aurait aussi permis de voir autre chose que mes problèmes…

Enfin de compte je me retrouvais derrière mon bar à servir des verres et cocktails, jusqu’au moment où une de mes clientes m’interpela et j’avoue que j’en fus bien surprise. Tellement surprise que cela me figea pour une durée que je pus déterminer.


"Je comprends, ça peut être choquant de se faire mordre."

Je lui tournais le dos parce que je lui préparais sa boisson, mais sur le coup j’étais sous le choc. Cette femme me balançait cette réflexion sans ajouter quoi que ce soit. Je ne comprenais pas et préférais me taire tout en déposant son verre face à elle. Je ne l’avais pas remarqué plus que ça avant de l’avoir servi. Je découvris une jolie femme mais qui semblait très imposante. Elle avait l’air d’avoir de l’assurance. Je préférais donc me méfier car je ne comptais me faire avoir une deuxième fois.

Je me demandais franchement d’où elle sortait cette manière d’aborder les gens. Il fallait avoir un certain culot pour accoster quelqu’un de cette façon. Je finis par lui répondre en essayant de reprendre mes esprits. Mon pou n’était plus le même et je ne voulais pas le montrer.


« Vous comprenez quoi au juste ? »

Manquerait plus qu’elle soit une vampire, et j’allais encore vivre l’horreur. Je ne comptais pas me laisser avoir cette fois, et je me promettais de ne pas quitter mon bar. Mes yeux cherchèrent les siens comme pour la défier du regard. Je me servis un verre de rhum d’une main et fis signe aux autres serveurs que je serais sans doute occupée dans les minutes à venir. Quand une conversation commence de cette manière, on ne peut pas la clore en deux temps trois mouvements…

Je buvais ma première gorgée et imposant un coude sur le bar.

« Que venez-vous faire ici ? »

C’était ça ma préoccupation : la raison de sa venue. Si c’était pour bouffer un de mes clients, elle pouvait repartir !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://interace.forumgratuit.org/
Lexi Stuart

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 24
Disponibilité Topics : Disponible à 95%
Célébrité sur l'avatar : Natalie Portman

MessageSujet: Re: Une rencontre qui a du mordant. [PV Mack]   Mer 13 Juil - 12:25

*Eh merde, pourquoi j'ai sorti ça, comme ça, direct, cash?! Mais je suis vraiment conne c'est pas possible! Je pourrais sortir un livre tiens! "Comment se mettre à dos une personne en une leçon, dès votre rencontre" par Lexi Stuart, reine des gaffeuses!*. Lana se fit une joie de m'enfoncer un peu plus: *Alors là, chapeau, je confirme! La pauvre, sérieux retiens-toi et arrête de dire tout ce qui te passe par la tête, non mais franchement!*

J'étais trop mortifiée pour lui répondre. La gérante s'était pétrifiée, sous le choc. Tu m'étonnes, une cliente que tu vois pour la première fois qui se ramène et qui te balance tes quatre vérités dans la figure, comme ça devait être agréable! Du genre "Bonjour ça va bien la vie? Non non ne dites rien, je sais bien qu'en ce moment elle est pourrie! Mais haut les coeurs, ça peut encore être pire, imagine qu'une inconnue viennent vous saouler dans vootre endroit préféré!" Vive le manque de tact! Et quel air ça devait me donner! Genre la fille pleine d'assurance, celle qui en une phrase déstabilise ses interlocuteurs!

*Mais oui, c'est tout à fait toi Lexi, la fille que tu vois quand tu te regardes dans un miroir -celle qui est traumatisée par sa sœur, qui de ce fait manque un peu d'assurance- n'est qu'une illusion!*

Je voyais bien que Mack tentait de se contrôler, mais manque de pot pour elle j'entendais son pouls qui accélérait, son rythme contrastant avec ceux des autres clients, tranquilles. Je sentais le chaos qui envahissait sa tête, sa panique, son désespoir, mais aussi sa détermination à ne pas s laisser décontenancer. Je devinais que lorsqu'elle se trouvait derrière le comptoir de son bar elle se sentait invincible, en paix, à sa place. Et la paix fragile qu'elle venait de réinstaurer venait d'être brisée brutalement. Par ma faute. A cause de moi. De mon manque effarant de subtilité. Elle m'adressa soudain la parole, sur un ton agressif à peine dissimulé que je savais mériter pleinement.

"-Vous comprenez quoi au juste?"

Mack planta son regard dans le mien, me défiant. Elle se servit un verre, du rhum apparemment, puis fit un signe discret à un des serveurs, lui signifiant qu'elle serait sûrement occupée dans les instants à venir. Putain j'étais en train de lui pourrir sa soirée, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure. Toujours du même ton vindicatif, elle me parla de nouveau, prenant une gorgée de rhum, comme pour se donner du courage.

"-Que venez-vous faire ici?"

"-Je...Enfin...Je"

Je bafouillais, je m'empêtrais dans mes pensées, c'était pitoyable. *Eh oui, tu aurais mieux fait de la fermer dès le départ!* me dit Lana.

"-Ferme-là!" lui répondis-je.

Devant l'air abasourdi de Mack, je réalisais que je venais encore de gaffer. Décidément, ça devenait une habitude! Je pris une profonde inspiration pour me calmer, j'allai en avoir besoin vu que maintenant je devais réparer non pas une bourde, mais deux! Et ensuite j'irai me suicider.

"-Oh mon dieu, je suis désolée, je ne sais pas ce qui m'a pris, je suis vraiment vraiment désolée, j'ai parlé sans réfléchir, je ne comptais pas dire ce que je pensais à voix haute, je ne voulais pas vous déranger ni rien, je n'avais vraiment pas l'intention de vous gêner ni de vous mettre mal à l'aise, pardon vraiment..."

Okay, où étais la corde pour me pendre? Enfin le couteau, genre hachoir de boucher, pour que je me coupe la tête? Plus je parlais, plus j'avais la sensation de m'enfoncer.

"Comme vous l'avez deviné, je ne suis pas humaine, enfin si mais non, enfin pas vraiment, enfin... Je suis une vampire, mais ne vous inquiétez pas, j'ai mangé, enfin pas mangé, bu, enfin pas complétement, mais je ne suis pas dangereuse, enfin je n'ai aucune envie de blesser quelqu'un, ou de tuer quelqu'un, ou...Et le "la ferme", c'était pour ma sœur, on vit ensemble, enfin on cohabite , je veux dire par là qu'elle vit dans mon esprit, enfin je veux dire que..."


Tais-toi Lexi, ça vaut mieux. J'avais vraiment atteint le point de non-retour: je commençais à me parler en me tutoyant, je dévoilais ma nature en deux secondes à une inconnue, j'avais fait un monologue presque incompréhensible tant il avait été rapide. Cette soirée devrait être nommée "Journée de la Gaffe". J'esquissais un pauvre sourire contrit, me murait dans le silence, consciente du fait que, vu la médiocrité dont j'avais fait preuve deux secondes auparavant, c'était sans doute la meilleure chose à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre qui a du mordant. [PV Mack]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre qui a du mordant. [PV Mack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Nestor 12 ans de retour au refuge du mordant (54) ADOPTE
» ZOE MAMIE X YORKSHIRE 10 ANS REFUGE DU MORDANT (54)
» SNOOPY CANICHE NAIN ABRICOT 3 ANS REFUGE MORDANT 54
» Pirate caniche aveugle de 4ans (54)
» Eat the road, Mack !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
InteRace ! :: San Francisco :: Union Square :: Mack's Bar-