La première intrigue du forum sera mise en place ce soir !!!

Partagez | 
 

 Croquons la musique à pleine dents ! [ PV: Emerys ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélissandre Curtis

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 29/04/2011
Age : 26
Célébrité sur l'avatar : Evangeline Lilly

MessageSujet: Croquons la musique à pleine dents ! [ PV: Emerys ]   Lun 16 Mai - 11:41

Ennuie, ennuie, à croire que parfois tu possèdes mon âme et prend plaisir à me faire perdre la tête en forçant mon regard à se poser sur cette horloge qui résonne seconde après seconde sur mon mur.

« Vous comprenez là ou je veux en venir, docteur ? »

N’ayant absolument rien suivis à ce que venait de me dire mon patient, je fis un signe de tête approbateur, accompagné d’un sourire chaleureux. Je me leve alors, laissant mes jambes se décroiser et m’approche de lui, son front était huileux, il perlait de sueur et sentait une odeur acre. Je pose alors ma main sur son épaule et lui dit aimablement.

« Ne vous inquiétez pas, je sens que vous progressez, essayez de rester positif, vous vous êtes beaucoup amélioré depuis notre première consultation, et je ne doute pas que vous aurez le résultat escompté sous peu. »

Foutaise, cet homme était un bon vieux dépressif à l’extrême certes, mais dépressif quand même, il avait besoin que d’une chose c’est qu’on le flatte, le complimente et le rassure, tout le contraire de ce que faisait sa femme, enfin je la comprends, j’aurais abandonné il y à bien longtemps à sa place. Enfin il était l’heure, ma journée avait été longue et j’avais le droit moi aussi à un peu de repos.

Me dirigeant vers la porte, il était 19h pile quand j’ouvris celle-ci, prit de cours mon patient se lève et d’une poignée de mains forte je lui serre la main. L’homme était moins anxieux qu’a son arrivée, et même si son stresse et son mal être étaient semblable à chaque rendez-vous je n’avais pas envie de me creuser la tête à trouver une solution.


C’est à mon tours de sortir de mon bureau, entrant dans l’ascenseur vide, j’appuie sur le bouton zéro et me laisse descendre les 16 étages. Une fois en bas, j’attrape un café et comme à mon habitude indique mon adresse et me laisse transporter parmi les nombreux bouchons de San Francisco. Certaines choses changent d’autres non. Et j’avais envie de changer, pour une foi, je me redresse et indique au chauffeur de me laisser dans Civic center près de la salle de concert. Un peu de musique me ferait du bien. Je ne savais absolument pas ce qu’il y avait comme concert actuellement, et un peu par hasard je me glisse dans une file.

Je ne sais pas ce qui était le plus comique, le fait de sentir le regard de tout ces goth autour de moi ou alors le fait que j’étais la seule à porter un petit chemisier blanc qui serait ma taille et mes seins, ainsi qu’une jupe relativement courte et noire. La fille d’attente grandissait au fur et à mesure que le temps passait, et je commençais à avoir chaud. Dans un mouvement lent je retirai mes talons puis mon collants et les glissa dans mon sac avant de remettre mes chaussures.

J’entendais des voix derrières moi, murmurer des choses obscène et ça me faisait doucement rire. Me redressant, je sentais le sol trembler doucement, lorsque la foule commença à avancer. Je pris une place dans la fausse et attrapa au passage dans un petit stand à côté un granita à la framboise, une boisson fraiche qui au moins m’occuperai un temps si jamais le concert ne me plaisait pas. Me glissant entre la foule j’arrivais à atteindre la fausse. La salle était pleine, tous se bousculaient, hurlant dans une langue qui m’était inconnue.


Sirotant ma boisson, je fixais la scène qui n’était remplis que d’instruments, lorsque d’un coup la lumière se concentra sur le centre de la salle, un homme brun, plutôt grand au regard bleu électrique fixait la foule, sortant du sol. Une fumée blanche composée de vapeur d’eau dansait autour de lui. La soirée commençait alors.

Au devant de la scène je levais les yeux vers lui, le chanteur et les autres musiciens, j’étais la seule immobile, cassant le rythme effréné des fans qui criaient, au son des paroles du chanteur. Je ne l’avais jamais vu, enfin peu être sur une devanture de magasine, mais cela ne m’avais pas marqué.

Ce qui m’amusait le plus était le fait que sous ce maquillage, ses cris fou des fans, et ces lumières, l’homme tenant sa guitare n’était qu’un simple mortel, au même rang que les autres. Le concert passa lentement quoi que mes oreilles s’habituent peu à peu à cette musique sombre et rock and roll. J’aimais le rock, mais le métal et goth pas vraiment. Enfin au moins j’étais sortie et j’avais profité de ma soirée, de manière aléatoire une foi de plus.

Le concert était finit, les musiciens n’étaient à présent plus sur scène et la salle était vide, sauf les quelques agents de la sécurité, me pressaient afin que je quitte la grande salle. Mais je ne voulais pas vraiment me presser, j’étais bien à observer ses lieux qui en un instant c’était vidée de toute cette foule hystérique pour ne laisser que des papiers, canettes de boissons diverses et autres substances illicites. Mon verre de granita toujours en main, je retirai violemment mon autre bras de la main du vigile qui me forçait à accélérer vers la sortit.


« Ça ne va pas non !? »

Je n’aimais pas le contact forcé et celui-ci m’avait un peu trop forcé la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emerys Avalon
Co-Fondateur | Communication
avatar

Messages : 683
Date d'inscription : 10/03/2011
Disponibilité Topics : 0/3

MessageSujet: Re: Croquons la musique à pleine dents ! [ PV: Emerys ]   Lun 13 Juin - 16:56


Croquons la musique à pleine dents !

&
Emerys & Mélissandre
«savourons les notes qui défilent»


On était plus qu’à une heure du début du concert et le stress commençait doucement à envahir mon corps et mon esprit. Du stress oui, mais du bon stress, pas celui qui vous perturbe et vous empêche d’être au top, non, celui qui vous électrise les sens, qui vous booste, vous rend euphorique, qui vous galvanise, celui qui vous fait prendre votre pied une fois sur scène. Je le sentais s’infiltrer en moi comme un serpent glissant lentement vers sa proie.

Je fis un tour sur scène, prospectait mon matériel, la salle encore vide faisait résonner chaque parole, chaque bruit, on entendait au loin le brouhaha des gens qui se pressaient au-dehors. L’euphorie me gagna plus encore. J’avais hâte de prendre ma guitare, apparaître ici même devant ces gens et faire résonner mes meilleurs riffs dans les amplis qui projetteraient le son avec force et violence au travers de la salle toute entière. Hâte de contempler ces visages, venus nous voir et nous écouter, hâte de voir les mains levées et tendues pour nous.

Voilà, il était presque l’heure, la foule affluait, s’amassant au plus proche de la scène. La salle se remplissait à vue d’œil, et fut entièrement pleine en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. C’était vraiment impressionnant.

Me voilà sur scène lançant les premiers accords, les projecteurs m’aveuglant, laissant aller s’exprimer la pleine mesure de mes sentiments, de mes émotions. Cela faisait un bail que l’on n’avait pas joué devant autant de monde et c’était carrément excitant. Le manque de la scène que j’avais pu éprouver ces derniers mois venait de s’envoler grâce à une montée d’adrénaline puissante, euphorisante. J’étais électrique, une énergie nouvelle c’était emparée de moi, je me déplaçais sur tout l’espace qu’occupé la scène, sautant dans tous les sens, secouant la tête frénétiquement. Les battements de mon cœur s’étaient calqués sur le rythme de la batterie de Johan. J’étais dans un autre monde, dans mon monde.

De temps à autre, je jetais un œil dans le public, reconnaissant des visages, remarquant des personnes au hasard de mes regards. Une femme en particulier attira mon attention, elle n’était pas au-devant de la scène et pourtant elle ne passait pas inaperçue au milieu de la foule. Grande, brune, les cheveux longs, elle dénotait surtout de par ses habits, loin du style gothique que l’on retrouvait chez la plupart des personnes présente ce soir. Elle avait surtout une sorte d’aura puissante qui forçait l’admiration. De ce moment où je la remarquais jusqu’à la fin de notre prestation je ne pus détourner mes yeux d’elle.

Le concert prenait fin, l’excitation était à son paroxysme. Nous saluons la foule une dernière fois avant de rejoindre les coulisses. Je regardais d’un œil complice mes amis, satisfaits de la prestation. Pour une reprise, on avait carrément assuré. Il était temps d’aller prendre une bonne douche, j’étais collant, le corps tout en sueur. Quand, j’entendis provenant de la salle à présent quasiment vide de spectateurs, une personne s’écriait :

- Ça ne va pas non !?

Je me précipitais donc dans la salle, et je vis un vigile agrippant fortement la jeune femme que j’avais remarquée dans le public. Il semblait vouloir la forcer un peu brusquement à quitter la salle. J’allais au-devant du cerbère qui la maintenait, je lui fis face lui intimant l’ordre de la lâcher.

- Veuillez laisser la demoiselle tranquille, elle est avec moi.

L’homme me toisa du regard, un air mauvais brillait dans ses yeux, mais fit cependant ce que je lui avais demandé. Il s’en retourna à ses occupations me laissant avec la belle brune. Elle avait un style bien plus classique que les gens auxquels j’étais habitué à voir dans ce genre de concert, mais qu’est-ce qu’elle était sexy dans son chemisier blanc et sa jupe noire. Après l’avoir observée de haut en bas, je lui adressais enfin la parole :

- Ça va mademoiselle ? La brute épaisse ne vous a pas fait trop mal j’espère ?



_________________
DIVINE INSANITY

Ma Fiche ~ Mes Topics ~ Mes Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Maître des évènements
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 02/02/2011

MessageSujet: Re: Croquons la musique à pleine dents ! [ PV: Emerys ]   Ven 15 Juil - 9:49

Ce rp sera sans doute archivé étant donné que Mélissandre souhaite nous quitter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://interace.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Croquons la musique à pleine dents ! [ PV: Emerys ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Croquons la musique à pleine dents ! [ PV: Emerys ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» Un soir de pleine lune
» Li cacho-dent (casse-dents ou croquets aux amandes)
» La musique au Moyen Âge
» musique amerindienne
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
InteRace ! :: San Francisco :: Civic Center :: La salle de concerts-