La première intrigue du forum sera mise en place ce soir !!!

Partagez | 
 

 Le fruit de l'agonisation... [Alanna ! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mackenzie Viler
Fondatrice
avatar

Messages : 951
Date d'inscription : 28/03/2011
Disponibilité Topics : Indisponible car déjà 4/4 en cours.
Célébrité sur l'avatar : Famke Janssen

MessageSujet: Le fruit de l'agonisation... [Alanna ! ]   Dim 8 Mai - 13:02


Je n'avais pas bougé d'un poil. Mes yeux s'entrouvrirent durement alors que le soleil perçait à l'intérieur de ma voiture. Un fond de musique jouait de berceuse pendant que je claquais des mâchoires pour que ma bouche soit moins pâteuse.

" Bonjour les copains ! Vous êtes bien sur Radio Folie, votre radio favorite ! Il est maintenant 7h20 du matin. Êtes-vous prêt à embaucher ?! C'est l'heure d'ouvrir vos petits yeux ! Nous sommes le lundi .... "

J'étais incapable de dire le nombre d'heures que j'avais passé dans ma voiture... J'avais encore ce manteau en cuir sur les épaules et avais dormit sur le volant. Lorsque j'ouvris enfin les yeux, je remarquais que la batterie du véhicule était vide, sans doute parce que j'avais laissé les phares allumés pendant toute la nuit. Les essuies-glaces se mirent en route. Je mis quelques minutes avant de m'en rendre compte.

J'étais dans un état de fatigue incroyable. J'avais pourtant dormit quelques heures !


" Une météo ensoleillée est prévue pour aujourd'hui ! Nous espérons que vous avez passé un bon week-end ! Alors, passons aux infos du jour maintenant. Les Symaliens ont encore fait des prouesses ! En effet, ils auraient trouvé un moyen de donner des ailes à nos voitures ! On parle d'une transmutation de gènes animales dans les réacteurs du moteur ! Affaire à suivre donc !
Ce week-end a été un super week-end pour les clients du "Mack's Bar" ! Ce bar, qui se trouve dans les quartiers d'Union Square a accueillit le groupe rock le plus prestigieux du moment ! Je veux parlé de ... "


Mes yeux s'ouvrirent subitement. A croire que j'avais complètement oublié cette soirée. Incroyable. Je mis enfin la main sur la manette des essuies glaces pour les arrêter. Je ne savais plus quoi regarder. Mes mains se mirent à trembler quand une douleur atroce vint s'installer dans le creux de ma nuque. J'avais l'impression que des couteaux s'amusaient à piquer ma chaire pour la remuer gracieusement. Mes yeux se froncèrent et ma main droite vint se loger dans mon cou. Ça y est, tout me revenait. Mes yeux devinrent rouges, je le vis dans le rétroviseur central.

Un paquet de cigarettes était coincé dans la poche arrière de mon jean. Je le saisis et prit une clope pour l'allumer quelques secondes plus tard.

" C'est maintenant l'heure de se réveiller en douceur avec Roads, de Portishead. Bonne écoute ! "

Plus je tirais sur ma cigarette et plus les souvenirs me revenaient. Mes yeux s'ouvraient lentement alors qu'une larme ou deux perlaient sur ma joue. Je m'étais laissé mordre par une vampire... J'avais adoré ce contact entre cette créature et ma personne. Je m'étais soumise au diable et voilà que je me retrouvais sur un parking à pleurer avec une clope au bec. C'était minable ! Ma jambe gauche était appuyé sur la pédale d'embrayage, prête à partir.

Malheureusement, je n'avais plus de batterie. Je devais rentrer à pied. Je finis par regarder autour de moi pour identifier ma position. Une supérette se trouvait devant mes yeux et des habitations se dressaient ici et là. Je reconnaissais mon quartier avec un sourire sincère.
J'allais pouvoir rentrer ! Je ne savais même pas ce que j'allais faire une fois dans mon salon. Avais-je la force de prendre une douche ? Je ne pouvais même pas répondre à cette question !
J'avais surtout envie de dormir, enfin je crois...

Quand j'ouvris la portière pour sortir de la voiture, la fumée s'évacua en masse vers l'extérieur du véhicule. Je me mis à tousser en croyant que je venais de m'intoxiquer. Une fois la cigarette finie, je l'écrasais sur le sol sans la ramasser.

Je cherchais mon chemin comme une touriste avant de me lancer à l'aventure. J'avais pris soin de fermer ma voiture en supposant que j'allais venir la chercher plus tard. De ma main droite, je le relevais le col de ma veste pour ne pas laisser ma morsure à la vue des inconnus. A cette heure là, il faut avouer qu'il n'y avait personne pour la voir, mais on sait jamais ! Et c'était le cas de le dire.

Au bout de cent mètres, je pris appuie sur un muret qui longeait la surface d'une maison bourgeoise. J'avais bien du mal à tenir debout, fatiguée de la soirée que je venais de passer. Je me sentais incapable de rentrer chez moi alors que ma maison se trouvait à quelques mètres de là. Je finis par me laisser glisser contre le muret, rayant mon magnifique manteau en cuir marron. Mon regard se posa sur le sol alors que j'allumais une nouvelle cigarette. J'étais trop lente pour penser à quoi que ce soit.

Ma vie a toujours tourné autour de la magie et j'ai pour habitude de tester toutes mes potions avant de réellement m'en servir. J'ai gouté aux pires effets secondaires qu'ils soient, mais aucun n'arrivait à la cheville de la morsure que cette vampire avait pu dessiné sur ma peau.
C'est à cet instant que je me souvins qu'une petit fiole m'attendait dans une des poches de mon jean. Je me souvenais alors de l'échange que je voulais proposer à la vampire : cette fiole contre une partie de jambes en l'air. Oui, c'était bien ça ! Mais celle-ci avait préféré boire mon sang que cette vulgaire fiole. Boire le liquide de cette malheureuse potions l'aurait exposé à moins de problèmes. Ça en aurait été de même pour moi qui agonisais sur le trottoir...

Mes doigts se glissèrent dans la poche de mon pantalon pendant que je tirais sur la cigarette. La fiole était bien là ! Je finis par la déboucher en tirant sur le bouchon en liège avec mes dents. La vie jouissait dans cette petite bouteille de verre. Le liquide était limpide et sa couleur ressemblait à un extrait de globules rouges, soit un rouge transparent.
Enfin, je portais le tube à mes lèvres. C'était un kit de survie que je gardais toujours sur moi au cas où certaines personnes me voulaient du mal. Mais je ne m'attendais pas à hurler de douleur lorsque ma gorge se serra pour projeter le produit dans mes entrailles. Avaler me faisait horriblement mal !

Agoniser, c'était le mot. J'agonisais sur ce trottoir... J'espérais simplement que personne m'y voit, priant que mon hurlement n'est été entendu... Cette potion m'offrait rien pour le moment.. Ah si seulement un médecin ou une infirmière pouvait me bichonner, j'aurais donner n'importe quoi pour me retrouver dans mon lit avec un petit remontant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://interace.forumgratuit.org/
Alanna Maharet
Modératrice à l'essai
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 26/04/2011
Age : 29
Disponibilité Topics : Disponible
Célébrité sur l'avatar : Jonna Nygren

MessageSujet: Re: Le fruit de l'agonisation... [Alanna ! ]   Lun 9 Mai - 6:49

J'avais pris comme habitude de me balader tardivement. J'avançais tranquillement, les yeux dans le vague, à la recherche de je ne sais quoi...
Bref...
La nuit était calme, on entendait au loin les sirènes des ambulances, ds pompiers, de la police. Le bruit de fond de la ville tout simplement. Je repensais à ma vie avant l'arrivée de toutes ces races, elle était moins compliquée ! Je pouvais me balader tranquillement sans avoir peur de me faire agresser ou attirée dans le lit de créatures avident de sang!!!! La vie était juste ce qu'il fallait.
Or maintenant, lorsque je sortais le soir, j'avais peur de tomber nez-à-nez avec ces créatures et de ne poouvoir me défendre, qui plus est j'étais seule, sans ami et cela ne renforçais que mon mal être.

Je continuais et vis plus loin, une silhouette adossée à un muret. De là où je suis, je ne peux la distinguer. Méfiante, je ralentis l'allure. Il ne manquerait plus que ce soit un de ses mutants sanguinaires...

Oh non quelle poisse, pourquoi ça me tombe toujours dessus, pensais-je.

J'avançais prudemment et vis une jeune femme. Elle avait l'air en piteuse état. Le tein pâle et cireux, voire gris,seules de grandes cernes coloraient son visage.Les yeux dans le vague, elle semblait sur le point de s'évanouir.Voyant qu'il s'agissait d'une jeune femme, qui m'avait l'air tout ce qu'il y a d eplus normale, d'humain quoi, je m'avançais, poussée par un élan de compassion et oubliant totalement de me méfier, vers elle pour savoir ce qu'elle avait, si je pouvais aider.

- Ca n'a pas l'air d'aller, Mademoiselle, je peux peut être vous aider, je suis infirmière,et désolée de me mêler de ce qui ne me regarde pas mais vous avez vraiment l'air d'avoir besoin d'un médecin... , lui dis-je, je peux appeler les secours aussi, j'ai un téléphone portable.
Je continuais de scruter les environs, les races aimaient s'attaquer aux personnes faibles. Ici, il y en avait deux!!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mackenzie Viler
Fondatrice
avatar

Messages : 951
Date d'inscription : 28/03/2011
Disponibilité Topics : Indisponible car déjà 4/4 en cours.
Célébrité sur l'avatar : Famke Janssen

MessageSujet: Re: Le fruit de l'agonisation... [Alanna ! ]   Mar 10 Mai - 17:23

Le jour commençait à se lever. Nous étions dimanche. Il était bientôt 8 heure du matin. Un silence s'imposait dans cette rue alors que des pas firent leur apparition. Et merde... J'aurais aimé être seule, mais je voyais bien que c'était impossible. Crever en liberté était donc impossible !
J'aurais aimé pleurer à ce moment précis. Alors que mes longs cheveux bruns cachait mon visage, je les coiffais en arrière d'une main pour mieux voir l'inconnue qui s'approchait. C'était une jeune femme, et d'après ce que j'en voyais, elle avait des longs cheveux. Je ne vis pas la couleur de ses yeux.

Machinalement, elle s'approcha pour m'aider, tout ce que je n'aurais pas souhaité ! Ma tête se cogna au béton. Je ne sais pas si la potion était en train de remonter dans mon estomac, mais une envie de vomir était de plus en plus présente. Ni une, ni deux, je régurgitais ! Je pris soin de vomir sur mes droites tout en m'appuyant sur le béton. Le filtre ne passait pas du tout. Comment allai-je m'en sortir ?

Mon interlocutrice commença à me parler. J'étais à moitié absente et ne compris pas tout ce qu'elle débitait. Ce que je compris, c'est qu'elle voulait appeler les secours. Je me mis alors à répondre tout en toussant fortement :

" Non ! Non, je vous en supplies ! Appelez personne ! "

Je finis par poser ma main sur mon ventre qui se pliait vers l'intérieur de mon corps. De nouveau, je déglutissais. On aurait dit que du sang sortait de mes entrailles. Melissandre m'avait bien eut ! Je n'aurais voulu revivre ce moment pour rien au monde, même pour une partie de jambes en l'air. Je m'étais bien amusée certes, mais j'en payais le prix. Par quel péché capital était-elle touchée ? Allais-je vivre la colère pendant quelques heures ? J'étais incapable de savoir ce qui m'arrivait.

" Je veux simplement rentrer chez moi... "

Murmurais-je durement. Mon regard se posa dans les yeux innocents de l'inconnue. Je la suppliais de m'aider. Je jetais ma cigarette sur la route et approcha ma main de la sienne. De la sueur froide coulait le long de mes tempes alors que je bavais comme un enfant.
Je serrais sa main de toutes mes forces pour lui faire comprendre que je voulais partir d'ici. Vomir m'avait achevée.

J'étais sale à cause du muret sur lequel j'avais appuyé mon dos. Ma main droite était plongée dans le déchet. Je ne savais plus quoi faire, il faut dire que j'étais honteuse.. Je ne connaissais même pas cette inconnue et je lui demandais de l'aide. Il ne fallait pas qu'elle appelle les secours puisque je n'aimais pas aller à l’hôpital. Je voulais me guérir seule, avec mes propres moyens. Je finis par conclure à voix basse.


" J'ai de quoi me soigner chez moi... J'habite à 2 minutes d'ici, dans la rue à droite... Accompagnez-moi, je vous en pries..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://interace.forumgratuit.org/
Alanna Maharet
Modératrice à l'essai
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 26/04/2011
Age : 29
Disponibilité Topics : Disponible
Célébrité sur l'avatar : Jonna Nygren

MessageSujet: Re: Le fruit de l'agonisation... [Alanna ! ]   Mer 11 Mai - 21:17

Je la vis au loin régurgiter..Malgré cet épisode, la jeune femme, à moitié dans les vap' me répondit du tac au tac !!

- Non ! Non, je vous en supplies ! Appelez personne !

Elle me fendit le coeur ! Cela devait vraiment être horrible, mais d'un autre côté, elle semblait très courageuse, et je pensais que c'était pour cela qu'elle refusait que j'appelle qui que ce soit !
Puis elle posa sa main sur son ventre, elle souffrait, je le voyais bien !! Mais comment faire pour la convaincre sans qu'elle le prenne mal ?
Elle vomit à nouveau, mais cette fois-ci, cela ressemblait à du sang !!!

- Mon Dieu mais on dirait du sang !!! lui dis-je.

Elle ignora mes paroles ou alors ne les entendit pas... Cela pouvait tout aussi être possible, son état m'avait l'air très grave !

- Je veux simplement rentrer chez moi... me murmura-t-elle doucement.

Rentrer chez elle ?? Elle n'était apparemment pas au courant de son état réel. Adossée à un muret, pâle, les yeux cernés, elle avait déglutit deux fois déjà et elle me disait simplement vouloir rentrer chez elle !!! Bah tiens !!! Courageuse oui, mais inconsciente aussi !!!
Pourtant, son regard croisa le mien. Ce que j'y lu ne m'aidait pas, cependant elle me supplier du regard.
Elle jeta sa cigarette plus loin, sur la route, et me prit la main. Elle était moite et la jeune femme, elle-même, perlait de sueur face à moi.
Je ne pouvais pas dire non !!! Cela allait à l'encontre de mes principes !!!

- J'ai de quoi me soigner chez moi... J'habite à 2 minutes d'ici, dans la rue à droite... Accompagnez-moi, je vous en pries...

Je ne cherchais pas à la contredire, cependant le fait qu'elle fasse de l'automédication me chamboulait et m'intriguait. Je décidais de la raccompagner et de voir ce qui permettrait d ela soi-disant remettre sur pied. Ma curiosité prenait le dessus, et n'ayant pas eu de contact avec quelqu'un depuis perpet' je décidais de l'accompagner.

Je la questionnerais une fois arriver chez elle, lorsque j'aurais vu ses traitements humm, pensais-je.

- Très bien, je vais vous accompagner, montrez moi juste la direction.
Je l'aidais à marcher, un bras par-dessus son épaule, un autre en-dessous de son aisselle, pour la soutenir.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le fruit de l'agonisation... [Alanna ! ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le fruit de l'agonisation... [Alanna ! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Demande de Fruit du Démon [YA]
» Fruit du Démon et Sabres d'exception oubliés ?
» L'horu horu no mi, le fruit qui embêtera la marine
» Paramécia Dimensio-Fruit (Jigen²)
» Fruit Mujaho
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
InteRace ! :: San Francisco :: Les Habitations :: Pacific Heights-